UA-130571995-1

DD65 - Peintures de Marie FAVARO.

Resized_mms_img55865470.jpgResized_mms_img-152765569.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie

Cette jeune artiste ossunoise a choisie  de s’exprimer par le langage subtil des couleurs. Elle porte sur le monde un regard singulier et peuple ses toiles d’animaux extraordinaires et de portraits déstructurés fascinants.

Marie a trouvé dans la peinture et le pastel  un moyen d’expression privilégié. Elle dessine des paysages, des modèles vivants, des natures mortes mais aussi des formes géométriques qui rendent certaines de ses œuvres abstraites ; l’ensemble est toujours percuté de couleurs éclatantes.

Son travail, prolifique et spontané, évoquant H. Matisse ou Karel Appel, nous offre un regard sur le monde bienveillant et tendre, rempli d’optimisme.

Marie est une jeune femme de 35 ans, mal voyante, porteuse de trisomie, 21 qui fait de la peinture depuis l’âge de 7 ans.

15 janvier 2021

 

Ossun le 29 décembre 2020

Lorsque notre fille Marie est née avec une trisomie 21, nous pensions que le ciel nous tombait sur la tête.

Découvrir le monde du handicap (il y a bientôt 36 ans) fut une rude épreuve.

L’annonce du handicap avec cette affirmation : « elle est mongolienne vous n’en ferez jamais rien » deux jours après sa naissance, devant ses frères Benoît et Thomas, nous a laissé pantois, perdu profondément blessés.

Mais nous nous sommes révoltés de quel droit pouvez-vous faire un pronostic sur un être en devenir !

Nous avons choisi la confiance en Marie en notre famille.

Benoît et Thomas ont été très présents, nous avons décidé de lui donner la même éducation et de lui donner toutes ses chances malgré la découverte de sa malvoyance. Marie a subit 6 opérations ophtalmo de 6 mois à l’âge de 7 ans. Son chirurgien a été le seul à dire : «elle est trisomique et alors ! »

Je me suis beaucoup investie, j’ai cherché à comprendre ce qu’était la trisomie, j’ai crée une association, j’ai participé à des conférences, cela m’a permis de me remettre en question en tant que maman différente et de faire participer Marie. Elle a pu me dire combien il était difficile parfois de faire comprendre à certains adultes qu’elle était en capacité d’apprendre à lire à écrire à compter à comprendre.

Nous avons eu la chance de rencontrer de belles personnes, une libraire qui nous a conseillée un livre ou nous avons découvert l’intervention précoce kiné, orthophoniste, psychomotricien, la possibilité d’intégration scolaire. Des praticiens en libéral qui nous ont aidés accompagnés remis sur les rails lorsque nous étions dans le doute.

Marie a intégré l’école maternelle à l’âge de 3 ans jusqu’à ses 12 ans. Cela ne fut pas une partie de plaisir. Certains professeurs d’école ont été des personnes attentives, à l’écoute qui ont su donner à Marie confiance afin qu’elle progresse dans ses apprentissages. Mais en règle générale elle dit avoir du prouver qu’elle était capable d’apprentissage, mais pour certain elle n’a fourni aucun effort car il l’a laissez de côté ne la faisant pas participer aux activités de la classe ou des groupes. Ces personnes là s’étonnaient que Marie vide les armoires les sacs de gouters quel comportement inapproprié ! En êtes-vous bien sur ? Quel enfant mit de côté, ignoré ne se fait pas remarquer comme il le peut ?

Marie ne nous a parlé de maltraitance par certain professeurs  que bien longtemps après nous avons fortement culpabilisés, nous n’avions rien senti, rien vu, rien…

12 ans l’âge du collège pour chacun pour Marie l’IME (Institut Médicaux Educatif) tout ce que j’avais rejeté en tant que mère, un monde parallèle, ignoré du grand public quel avenir pour Marie l’oublie la mise à l’écart, la vie en communauté elle peut être choisie mais là…

Pourtant Marie a trouvé un lieu qui lui a donné la possibilité d’être elle-même plus rien à prouver. Elle a fait grève c’était un droit affiché dans l’établissement.

Marie aurait voulu être aide soignante, fleuriste, serveuse …. Elle aura été TH en ESAT (Travailleur Handicapé dans un centre d’aide par le travail) (la maladie l’a rattrapée elle a choisi d’aller en accueil de jour). Elle a fait des stages en ESAT c’est faite bousculer parce qu’elle était en stage d’observation et donc assise sur une chaise à observer quel tempérament !

Grâce à toutes ses expériences peut-être aussi à son éducation Marie sait dire ce qu’elle veut  ce qu’elle ne veut pas.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel