UA-130571995-1

Montréjeau : Le Tiralo pour la Délégation APF France handicap de Tarbes.

Article issu du site "petiterepublique.com" du 25/07/2020.

Le Tiralo, quèsaco ? C’est un fauteuil de plage destiné aux personnes à mobilité réduite, qui permet aussi bien, et sans transformation, de rouler sur la plage, que de flotter sur l’eau (source Tiralo).

Ce jeudi  23 juillet, une quinzaine de personnes de l’APF (Association des paralysés de France), France handicap, avaient pris rendez-vous avec Roland, maître-nageur sauveteur à la base nautique (en effet, il est nécessaire pour les groupes d’annoncer leur venue).

Après s’être restaurées sous les frondaisons, cinq d’entre-elles devaient se baigner. Seule, Sandra, une jeune femme de 35 ans en position de handicap a profité du Tiralo dans l’espace baignade. Elle y est même allée deux fois, accompagnée de Bernard, bénévole à l’APF de Tarbes. Roland aidait quant à lui le passage du tapis handiplage.

« Ma plus belle récompense », confie Bernard, « c’est le sourire de Sandra lorsqu’elle est dans l’eau. Je me fais réellement plaisir.»

L’APF de Tarbes

Forte de 250 adhérents, elle est composée de personnes valides ou non. Les bénévoles accompagnateurs de ce jour étaient : Bernard, déjà cité, Daniel, Denise et Patrick, le chauffeur du minibus, guitariste à l’occasion et fan d’Hugues Auffray. Il y avait également Françoise, salariée de l’association ainsi que Camille, elle aussi salariée à Auch et dépendant de la délégation de Tarbes.

« Ce qui est important, c’est le faire ensemble. Chacun apporte en fonction de ses moyens », explique Bernard. « Mais attention, tout doit être étudié dans les moindres détails lorsqu’on effectue une sortie. Nous devons réfléchir à ce que nous avons envie de faire et mettre les moyens pour le réaliser. »

Ainsi sont effectuées des sorties régulières : baignade, concert, match de rugby ou encore spéléo.

Bien entendu, tous pestent contre l’accessibilité des personnes en fauteuil qui n’est toujours pas effective en France. Alors qu’on  parlait déjà d’accessibilité sous le règne d’un certain Valéry Giscard d’Estaing, dans la seconde partie des années 1970…

La base de loisirs de Montréjeau

« Avant l’année dernière, lorsque nous voulions faire des sorties baignade, il fallait aller à Mont de Marsan. Nous apprécions d’autant plus cet endroit ici à Montréjeau. Un seul petit bémol : il faudrait un aménagement du parking à la plage afin que les fauteuils roulants soient plus faciles à déplacer.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel